dimanche 27 décembre 2015

Le pays du nuage blanc - Sarah Lark



J'avais souvent hésité devant ce roman (ou devrais-je dire, ce pavé !), charmée par sa couverture mais légèrement rafraîchit par ses plus de 700 pages ! Pas le genre de lecture que l'on case un week-end et un tel roman avait toute les chances de trainer dans ma PAL ad vitam aeternam ! Mais j'avais finalement craqué... et il m'a fallu un an et l'avis enthousiaste d'Emi pour le ressortir ! Et croyez-moi, je ne le regrette pas une seconde !

Il serait inutile de trop vous raconter l'histoire. Sachez seulement qu'en 1852, Hélène, préceptrice sans avenir, décide de quitter Londres suite à une petite annonce, pour épouser un parfait inconnu, éleveur de moutons en Nouvelle-Zélande. Dans le bateau elle rencontre Gwyneira, aristocrate promise au fils d'un riche éleveur, qu'elle n'a jamais rencontré non plus. Chacune pleines d'espoirs et de rêves quittent à jamais la vie qu'elles connaissaient pour une région totalement inconnue. Unie par une solide amitié, elles feront alors face à leurs désillusions, pour faire de la Nouvelle-Zélande, leur pays d'adoption. 

J'ai frémi tout au long de ses 700 pages ! J'ai d'abord été charmée par l'ambiance, par l'attitude calme et pleine d'honneur dont fait preuve Hélène, puis par l'enthousiame et la jeunesse d'esprit de Gwyneira. J'ai été séduite par certains hommes, dégoutée comme jamais par d'autres... Je suis tombée amoureuse des paysages de la Nouvelle-Zélande... J'ai hurlé de peur et de rage, j'ai eu besoin du soutien d'Emi au fur et à mesure de ma lecture, et puis j'ai soufflé de soulagement, j'ai souri aussi et bien sur, j'ai pleuré ! Bref, je suis passée par toutes les émotions avec ce roman. Je voulais à la fois avancer dans l'histoire et ne jamais la finir.

Clairement, je n'arrive pas à décrire la beauté de ce récit, que ce soit dans son imaginaire ou dans l'écriture, mais je suis tombée amoureuse de ce roman ! Un véritable coup de coeur que je compte bien prolonger rapidement par la lecture du tome 2 !!

8 commentaires:

Emi a dit…

Tu en parles tellement bien <3
Tu me donnes envie de le relire!!! :)
Faut qu'on lise la suite!!!
(j'avoue, j'appréhende qu'elle ne soit pas à la hauteur... donc je recule la lecture lol)

<3 <3 Sandy

bladelor a dit…

Tu m'avais déjà donné envie sur Goodreads, mais là je suis convaincue ! Je le note pour quand je m'autoriserai à racheter des livres, c'est-à-dire dans quelques mois !!! Combien de tomes en tout ?

Adalana a dit…

Tu donnes envie de le lire, je note !

FondantGrignote a dit…

Bonjour Sandy. Cela fait quelque temps que je suis ton blog et je voulais te souhaiter plein de belles, belles choses pour cette année toute neuve !! Quant à ce roman, je l'avais déjà repéré ailleurs mais ton billet me confirme que je le lirais bien volontiers en 2016. ;-)

Aelys a dit…

C'est aussi les 700 pages qui me font peur... Toutefois, ta chronique est tellement convaincante que je compte sauter le pas en 2016 !

Amandine Lurel a dit…

Merci pour cette critique, je note, ça donne envie !

Cess a dit…

Tiens ça pourrait rentrer dans la catégorie + de 600 pages ça. Tout à fait le genre de livres que j'aime.
Je note !!!

Sandy a dit…

@ Emi : Merci merci pour le soutien !! J'achète le tome 2 bientôt... je te tiens au courant quand je l'ai ! ^^

@ Bladelor : 3 tomes en tout mais tu peux tout à fait t'arrêter au 1er, il y a une vraie fin.

@ Adalana : chouette !

@ FondantGrignote : merci beaucoup ! J'espère qu'il te plaira autant qu'à moi !

@ Aelys : Franchement, une fois dedans... les pages se tournent toutes seules !

@ Amandine : j'espère que tu aimeras !

@ Cess : ça peut aussi rentrer dans la catégorie 1er tome d'une série ! ^^